Moteur de la transformation numérique, la croissance vertigineuse du cloud s’affirme avec 21% chaque année annoncée jusqu’en 2021, selon IDC. Le marché mondial du SaaS, avec notamment l’accès aux applications, contribue à tirer cette croissance. Cependant le faible niveau de détail dans la facturation des services cloud, de type Microsoft Azure ou AWS, se révèle insuffisant pour les grandes entreprises qui cherchent à refacturer les consommations à leur business units.
Les offres cloud fonctionnent sur un modèle de forfait récurrent, auquel il faut ajouter les coûts de communications des différents add-ons liés. S’ils ne sont pas mesurés et analysés, ces coûts variables peuvent devenir incontrôlés. Face à la croissance des solutions cloud, une attention forte doit être portée pour l’identification des gisements d’économie. Garder la maîtrise des dépenses cloud exige de la rigueur, un outil adapté pour capter les données et un fin travail d’analyse.

C’est en appliquant une méthodologie mise en place il y a 20 ans dans les télécoms que Lucernys est devenu un acteur du Finops sur la partie cloud. Lucernys a pris ce virage pour accompagner ses clients dans leur transformation digitale. Nous proposons un retour d’expérience d’un client de Lucernys issu de l’univers du retail qui a fait la bascule vers le cloud hybride.

Maîtriser le cloud, une obligation pour la DSI.

La migration d’une partie des applications vers les solutions cloud parait désormais inéluctable. Cependant, quand cet acteur majeur du retail décide de basculer une partie de ses applications dans le cloud, une appréhension apparaît dans la DSI face aux coûts du cloud. Les équipes ont très bien identifié le risque financier lié au cloud. La hausse des coûts peut devenir incontrôlé. La maîtrise de ces nouveaux coûts représente une préoccupation majeure de la direction informatique. C’est dans ce contexte que l’enseigne se rapproche de Lucernys. La DSI choisit d’implémenter l’outil de gestion de données de facturation IT-EM (IT Expense Management) de Lucernys dédié au cloud.

L’IT-EM garantit la maîtrise dynamique du cloud.

Avec l’intégration d’IT-EM, les objectifs affichés par l’enseigne sont triples  :

  • Faciliter la ventilation des coûts,
  • Optimiser les coûts,
  • Identifier des gisements d’économie.

Faciliter la refacturation des services.

L’intégration d’un outil IT-EM s’inscrit dans une démarche FinOps. En amont, l’outil collecte les informations de consommation IT, pour permettre un travail d’analyse. Pour l’enseigne, l’IT-EM s’intéresse spécifiquement aux contrats cloud. Il scanne les factures – émises par Azure dans ce cas – en profondeur pour donner une vision analytique et opérationnelle des facturations cloud. Le scan des factures est complété par l’analyse minutieuse des consommations. L’enseigne reçoit ainsi une vision de la répartition des dépenses pour chaque business unit. Elle accède à une ventilation des coûts dans l’organisation avec un niveau de finesse très élevé.

Optimiser les dépenses liées au cloud.

La facture de Microsoft adressée à l’enseigne identifie les VM qui ne consomment pas. Dans une approche Pay As You Go, notre client peut couper à distance les VM non utilisés, économisant ainsi des ressources. Cependant, la vue offerte par cette facturation n’est pas suffisamment fine. Elle ne donne pas à notre client la maîtrise complète de ce budget cloud. Les données fournies par Microsoft sont insuffisantes pour rationaliser parfaitement les coûts des services. En revanche, l’intégration de l’outil IT-EM révèle les usages précis d’utilisation des VM et il identifie les créneaux horaires inutilisés.

L’IT-EM vise l’utilisation à leur pleine capacité des ressources techniques facturées.

Finalement, l’analyse des tableaux de bord de consommation détaillés fait ressortir des axes d’amélioration à envisager. L’optimisation des coûts de l’existant doit s’opérer en permanence.

Des gisements d’économie identifiés.

L’analyse des données de consommation de l’enseigne vise également à identifier les gisements d’économie. En effet, dans une logique de comptabilité analytique, les tableaux de bord donnent une vision détaillée des consommations du socle Azure pour chaque business unit. Au delà de l’aspect consommation, l’IT-EM relie ainsi précisément les niveaux de consommation de chaque entité à chaque action réalisé. L’analyse de la data cherche à identifier des sources d’économie cachées. Ces économies n’auraient pas été captées sans le rapprochement de ces données.

La maîtrise dynamique du budget cloud.

La maîtrise des coûts des services cloud s’est imposé comme un enjeu stratégique majeur au sein du SI de l’enseigne. L’accès à la ventilation détaillée des coûts s’est révélé décisif pour accéder à une maîtrise dynamique du budget cloud.

L’IT-EM livre la data, la matière première pour mener analyses et arbitrages.

Dans une démarche FinOps, l’implémentation d’un outil IT-EM apporte une finesse précieuse dans la compréhension d’un budget cloud. Il apporte des arbitrages indispensables pour maîtriser son évolution.

Dans la continuité de son offre historique de maîtrise des coûts télécom, Lucernys a mis en place une offre FinOps cloud complète pour suivre l’évolution des métiers de l’IT.  Une stratégie qui montre la volonté de Lucernys de conserver une forte proximité avec les métiers de ses clients.