Sysco, leader américain mondial de la restauration hors foyer, réalise un chiffre d’affaires de 55 milliards de dollars et emploie près de 65.000 personnes dans le monde. En France, elle est née de la fusion entre BRAKE France et DAVIGEL en mai 2018 et emploie près de 5000 personnes pour un chiffre d’affaire de 1.4 milliard d’euros.
Dans le cadre de cette fusion, la DSI de Sysco France doit faire évoluer son organisation cible et crée 13 nouveaux postes dont une partie nécessiteront une recherche de candidats externes. Cette transition doit se dérouler sur une période de 18 mois.
En phase de transformation, le recrutement de profils IT constitue un enjeu décisif pour Sysco.  L’entreprise a besoin d’experts IT – directeur de projets ou architectes techniques – pour l’accompagnement et le pilotage de ces projets de transformation.

Paul Lavoquet, Chief Information Officer (CIO) de SYSCO donne un éclairage sur le sourcing des profils IT dans son organisation.

Quels profils recherchez vous ?

En priorité, Sysco recherche des postes de responsables ou directeur de projet, de PMO, d’architectes techniques et d’ingénieurs systèmes et réseaux. Nous cherchons principalement à étayer les départements infrastructure et support de la DSI. Nous avons recruté un directeur des infrastructures, un directeur des études et du développement, ainsi qu’un responsable architecture et responsable de projets. Nous devons maintenant renforcer notre dispositif sur les projets de transformation.

Les recrutements de profils métiers, charnières entre informatique et métiers (type MOA, PMO, directeur de projet Métier) sont également recrutés suivant les recommandations de la DSI.

Quelles tendances constatez vous dans le sourcing des profils IT ?

Les compétences sont de plus en plus rares sur un marché très actif. Les meilleurs profils sont très demandés. Les jeunes actifs n’ont plus exactement les mêmes attentes au travail. Ils s’intéressent davantage au contexte de travail, au profil de l’équipe et à son niveau d’ouverture. Ils prêtent plus attention à l’intérêt de la mission et sans doute moins au statut du poste.

Nous constatons actuellement une tension assez marquée sur le sourcing des profils architecture réseaux, ainsi que sur les profils DevOps, à cheval entre l’infrastructure et le développement. Les compétences sur les nouvelles technologies, pour des projets web, mobile sont également très recherchées. Enfin, la compétition sur le sourcing des profils d’architectes des données et de data scientists constitue une tendance forte depuis quelques mois.

Comment attirez-vous les talents ?

Dans la quête des talents – particulièrement dans l’IT -, soigner l’attractivité de l’entreprise doit être une priorité. S’appliquer à donner envie aux talents de rejoindre une entreprise, et de s’y épanouir, est crucial à un moment où les profils d’experts IT sont très sollicités. Le contexte global de l’entreprise et l’intérêt du projet doivent être motivant pour les candidats.

Qu’est-ce que je vais réaliser précisément ? Mes réalisations vont-elles servir mon autonomie sur ces sujets et mon niveau d’employabilité ? Voilà les questions que se posent un candidat dans l’IT.

 

Si vous présentez un projet – du métier ou de la technique – en intégrant la promesse de construire son profil professionnel, les candidats sont à l’écoute. Pour donner envie à un candidat, la DSI doit donner du sens au projet que mène l’entreprise en le reliant avec les aspirations des candidats.

Le recruteur doit rassurer un candidat sur sa capacité à faire grandir son profil professionnel.

Comment organisez-vous votre sourcing ?

Sysco fait appel à des acteurs du sourcing – dont Lucernys – pour faciliter notre travail de recrutement. Nous travaillons avec des cabinets qui connaissent bien les métiers de l’IT et qui savent proposer des profils très rapidement. Dans un processus de recrutement, la vitesse est devenue essentielle. Je ne peux pas me permettre d’être dans un cycle de 6 mois pour recruter une personne alors que le schéma directeur de Sysco est remis en question tous les 18 mois.

Notre sourcing doit être réactif pour s’accorder avec notre feuille de route agile.

Comment sélectionnez-vous les candidats ?

A compétence égale, le savoir être d’un candidat fait une différence importante. Savoir faire preuve d’agilité, avoir la capacité d’interagir avec des niveaux hiérarchiques différents, pouvoir fédérer et animer un groupe de travail représentent autant d’atouts non liés aux compétences. Plus que jamais, la prise en compte de tout ce qui constitue un candidat est essentielle.

Trouver le candidat qui allie compétence, disponibilité et qui possède un savoir être ouvert et bienveillant avec les autres, est un métier de spécialiste. C’est pourquoi nous travaillons avec des cabinets de recrutement spécialisés sur nos métiers, comme Lucernys. Au-delà du vivier de candidats qu’ils ont constitués, la relation que les cabinets de recrutement construisent avec les candidats et leur capacité à les activer rapidement représentent des actifs précieux.

Ces professionnels savent également percevoir l’évolution des besoins de leurs clients dans un secteur en mutation continue.

Pourquoi faites-vous appel à Lucernys ?

Lucernys apporte la réactivité, le niveau de service et la vision métier pertinents pour le recrutement d’une partie des équipes IT de Sysco.