La dernière décennie a connu une révolution drastique de l’environnement de travail, bousculé par des changements parfois radicaux. Emmené par la technologie qui guide désormais les entreprises dans leur transformation, le digital workplace, donne au traditionnel bureau un souffle nouveau. Petit essai de prospective. 

A quoi ressembleront les nouveaux espaces de travail ? Qu’impliquent-t-ils pour le management et les salariés ? Quel rôle la transformation joue-t-elle dans l’évolution du digital workplace ?

Quelles évolutions en vue pour l’espace de travail ?

De la stratégie à la gestion des talents, de l’expérience client à l’automatisation du travail, l’intégration du digital accélère la réactivité, la productivité et l’efficacité des métiers.

Les prospectivistes s’accordent tous dans la description de l’évolution à cinq ans du digital workplace. Selon eux il sera :

  • agile, dynamique et potentiellement virtuel, 
  • adapté aux modes de collaboration des digital natives,
  • connecté 24 heures sur 24 pour des business unit décentralisées qui fonctionnent indépendamment des contraintes de temps, de géographie et de présence physique,
  • innovant et en disruption permanente,
  • en capacité d’absorber de nouvelles compétences de façon continue, notamment autour de la data,
  • centré sur l’apprentissage et le développement continu des compétences.

La préparation au changement, le pivot pour implémenter le digital workplace.

Seul bémol : avec l’innervation du digital dans tous les métiers et dans toutes les branches, le changement abrupt des méthodes de travail peut être parfois mal perçu ou mal vécu par les équipes. Un frein qui ne doit pas entraver l’exigence de changement. Le management devra donc jouer un rôle pivot pour favoriser l’acceptation du digital workplace par les équipes.

Entraîné par la direction informatique, le management doit savoir communiquer sa vision et partager sa motivation à accompagner ce mouvement. Un changement de paradigme sera donc nécessaire dans la culture managériale pour parvenir à changer les états d’esprit et les comportements. Ce qui passera nécessairement par un niveau de confiance mutuelle élevé avec les équipes. 

L’amélioration de “l’expérience collaborateur”.

En priorité, le digital workplace devra viser l’amélioration de “l’expérience collaborateur” dans l’optique de favoriser les processus de créativité et d’innovation. Oublier cette axiome risquerait d’accroître les risques d’échec. 

Investir exclusivement dans les technologies, en minimisant l’effort de préparation des équipes au changement et la nécessité de formation, peut générer de l’incompréhension et des frustrations. Les projets de digital workplace risqueront alors tourner court – voire de tourner au désastre. 

Embrasser pleinement les promesses offertes par le numérique, sans négliger la préparation des équipes, tels sont les enjeux de l’odyssée vers un digital workplace efficace et accepté.

Pour mettre en place une stratégie de digital workplace, de la diversification des terminaux, à la virtualisation des postes de de travail, et à l’évolution vers les solutions Saas, un accompagnement éclairé de bout en bout est essentiel. C’est la mission de LUCERNYS, à vos côtés.