Après quatre années chez Allianz France, où il a dirigé le département Cloud, Cybersécurité, Architecture et Performance,  Charles Collier à rejoint l’équipe de Lucernys. Il y développera l’offre Move-to-cloud, un service de bout-en-bout qui ambitionne d’accompagner la transformation digitale dans sa globalité.

Vous êtes officiellement rentré dans les rangs de Lucernys en juillet. A quoi consiste votre mission ?

Charles Collier : Je les rejoins pour structurer notre approche, la développer et accompagner l’ensemble de nos clients sur les sujets majeurs de la transformation cloud. L’objectif est d’accompagner les clients dans cette transformation avec une vue globale de leurs projets. Ce qui dépasse le simple focus technique ou la mise en œuvre d’un seul service.
Avec notre offre Move-to-cloud nous voulons apporter un service end-to-end sur la durée et adresser la globalité d’une transformation. Cela peut couvrir l’accompagnement d’un premier projet sur le cloud ou l’élaboration d’un plan de migration d’un ensemble d’applications vers le cloud.

« Questionner la stratégie, l’impact budgétaire, l’implication des équipes… »

La plupart des sociétés ont déjà un pied dans le cloud mais :
• Combien ont réellement une stratégie, une roadmap ou une compréhension des nouveaux enjeux auxquels elles devront faire face ?
• Quel sera l’impact budgétaire de leurs décisions ? Comment cela va-t-il influencer leurs orientations technologiques ?
• Quelle sera la posture des équipes de production, de développement ? L’agile et la culture DevOps existent-ils au sein de ces structures ?
Nous pourrons intervenir pour évaluer la maturité et la maîtrise des différentes dimensions qui permettent de réussir cette transformation cloud de bout en bout.

Serez-vous aussi amené à intervenir sur les autres sujets, comme le Finops ?

Charles Collier : Le FinOps a été créé pour répondre aux nouveaux besoins de pilotage financier introduits avec l’arrivée du Cloud. Je vais donc également intervenir sur ce sujet qui est fortement lié au cloud.
Je travaillerai également sur les autres sujets régaliens d’une DSI : le workplace, l’infrastructure ou l’agilisation et de façon plus générale sur les sujets transverses de conseil

Que pensez-vous avoir à apporter qui n’existait pas chez Lucernys pour faire évoluer le l’entreprise et le projet ?

Charles Collier : Je vais apporter une vision éprouvée du cloud grâce à l’expérience acquise depuis plus de sept ans sur ce périmètre. J’ai travaillé sur de nombreux projets dont j’ai pu tirer profit – définir des modèles, en tirer des leçons et avoir des études de cas intéressantes. Je me suis appuyé sur ces use cases pour construire l’offre et les services que nous souhaitons délivrer à nos clients. Aujourd’hui un grand nombre d’ingrédients sont déjà présents chez Lucernys, je dois les structurer et les faire grandir pour faire réussir ce projet.

Comment définiriez-vous la différence et la force de Lucernys sur ce créneau ?

Charles Collier : Lucernys développe une vision globale sur le cloud : de la conception d’un plan stratégique de transformation cloud à l’accompagnement pour sa mise en œuvre par des équipes DevOps. Le conseil apporté à chacune des étapes d’un plan de transformation permettra d’en évaluer sa maturité, identifier les manques et proposer une remédiation adéquate. Notre capacité de diagnostic et notre expertise sont de réels différenciateurs pour proposer à nos clients la meilleure solution.

Quel a été votre parcours avant d’arriver chez Lucernys ?

Charles Collier : J’ai effectué des études assez classiques d’ingénieur orientées infrastructure et systèmes réseaux. Durant les 8 années qui ont suivi, j’ai essentiellement travaillé sur des projets d’infrastructure et d’infogérance chez Diramode, puis chez Osiatis (devenu Econocom). Je pilotais des équipes qui avaient en charge la partie architecture et projets et la partie production & exploitation des services informatiques de nos clients. Ces huit années (fortement orientées dans le secteur du retail) m’ont permis de développer à la fois mon expertise techniques (système, bases de données, monitoring et plus globalement infrastructure et architecture) et mon management (en encadrant des équipes projets, des experts et des équipes de production).

« Une expérience acquise en Asie Pacifique, à l’avant pointe sur le cloud »

Fin 2012 j’ai souhaité enrichir mon expérience professionnel et partir travailler à Singapour – où je suis resté un peu plus de 3 ans. J’ai travaillé pour Avanade et Neurones-IT pour délivrer des prestations de services : du delivery management, de l’infogérance et du conseil sur des problématiques d’infrastructure. Le contexte était beaucoup plus international avec des clients répartis sur une zone APAC très large : allant de Hyderabad à Melbourne en passant par Hong Kong. Cette expérience fut très riche et m’a permis de travailler sur des sujets clouds. J’ai été surpris par le niveau de maturité global sur ce sujet. La plupart de nos clients ne se demandaient pas pourquoi aller sur le cloud, mais comment y aller.

« J’ai aidé Allianz à prendre le virage du cloud et basculer 2000 agences sur du SD-WAN »

De retour en France ma principale expérience s’est déroulée chez Allianz où j’ai managé un département IT qui couvrait les activités cloud, d’architecture, de cybersécurité et d’infrastructure. J’ai eu l’opportunité d’y mener des projets ambitieux : un projet de SD-WAN Velocloud pour basculer 2000 agences connectées en MPLS, la mise en œuvre d’un centre de service de performance (applicative). Le projet le plus significatif sera l’orientation cloud que j’ai lancé dès 2018 avec la création d’une nouvelle équipe et la refonte cloud d’une plateforme de 1000 serveurs.

« Revenir au focus client, comprendre ses enjeux, apporter mon expérience »

Avec Lucernys j’ai retrouvé l’agilité et le dynamisme que j’avais pu connaître dans certaines petites structures en Asie. Le fait de revenir du côté cabinet de conseil, société de services est un challenge qui me motive et qui est très dynamique : le contexte cloud, le focus client, la compréhension de ses enjeux, ses besoins et ses problématiques et réussir à apporter mon expertise et mon expérience. Les aspects humains de la société et la qualité des échanges que j’ai pu avoir avec les différentes personnes ont également joué dans mon choix. C’est cet ensemble de raison qui m’a séduit dans la proposition de Lucernys.